Le temps du comté

Lyon

Les Subs

Mais quelle fascinante trajectoire que celle de cet ensemble architectural, dont la riche histoire remonte au XVIIe siècle ! Vers 1640, les Sœurs de Bellecour s’installent sur la rive gauche de la Saône, au sein d’une propriété qui prend le nom de « Notre-Dame-des-Chaînes » en référence au système de chaînes tendues la nuit sur le fleuve afin d’empêcher toute contrebande fluviale. La situation financière critique de la communauté, aggravée des remous provoqués par la Révolution française, hâte le départ des religieuses, et seuls le bâtiment claustral aux voûtes ogivales et les logements de l’étage, devenus Biens nationaux, subsistent de cette période.

Le XIXe siècle est dévolu à l’armée, qui transforme l’ancien couvent en espace de stockage et de production : autour de l’imposant bâtiment carré qui voit le jour en 1840 sont construits trois moulins à vapeur et à charbon, une boulangerie industrielle équipée de 18 fours à pain, un chai à vin, un atelier de torréfaction de café ou encore des magasins de stockage abritant des milliers de tonnes de légumes secs, bœuf salé, farines, tabac, chandelles, paille…

Le vaste ensemble qui prend le nom de « Manutention de Notre-Dame-des-Chaînes » joue un rôle crucial dans l’appro- visionnement des soldats pendant les deux guerres mondiales. Depuis la cour centrale, on peut admirer en levant les yeux la verrière métallique de style Eiffel posée en 1870, qui en protège les 1300 m2. Le site est rebaptisé « Subsistances Militaires » en 1941, tout juste 50 ans avant que l’armée ne l’abandonne à l’État, qui le cède à la Ville de Lyon en 1995.

« Les Subs » ont bénéficié d’importantes rénovations au XXIe siècle afin d’héberger plusieurs espaces de création et de formation artistiques : salles de réunions, de spectacles et de concerts, plateaux de répétition, ou encore chambres et studios destinés aux artistes, occupent à présent les bâtiments. L’École nationale des beaux-arts de Lyon s’est installée autour de la Verrière, consacrant la vocation contemporaine des « Subs », lieu unique de rencontre et de brassage au cœur de la Cité des Gaules.
Le Comté aux Subsistances, à Lyon, c’est le souvenir réaffirmé d’un lien historique fort entre ce fromage et la ville. C’est la plus ancienne relation commerciale que le Comté entretient depuis le 16ème siècle. C’était au temps des « Rouliers » « Grandvalliers », lorsque ces paysans de Saint- Laurent-en-Grandvaux développèrent les premiers chemins commerciaux vers Lyon. Le Comté n’était plus alors seulement destiné à l’autoconsommation. Le Comté, sous cette verrière, rappelle aussi, qu’il assura, au même titre que le pain, l’existence matérielle et nourricière de générations de comtois, leur subsistance donc.

Je souhaite m’inscrire à cet événement
  • Evénement

    Dimanche 22 septembre
    12h

  • Inscription

    du 1er septembre
    au 12 septembre

  • Tirage au sort

    13 septembre

LES SUBSISTANCES LYON LA VERRIERE LYON

Un déjeuner 4 mains imaginé par Maxime Laurenson et Gaëtan Gentil

Tentez votre chance pour participer au déjeuner aux Subs le 22 septembre

Vous souhaitez participer ? Rien de plus simple. Inscrivez-vous entre le 1er et le 12 septembre 2024
Le tirage au sort aura lieu le 13 septembre. Les gagnants seront informés par SMS.

L'inscription sera accessible à partir du 1 septembre 2024.

Lire le règlement